dimanche 16 mars 2014

FRENCH: A Qui Mieux Mieux

Dilettante comme personne! Quand j'ai du temps à perdre, tout le temps de nos jours, j’en cherche les mots qui définissent au mieux des situations,des endroits ou des personnes et si je suis constante en une chose dans la vie c'est l'inconstance. Je ne peux pas finir quelque chose ou du moins suivre une ligne directrice.
Pire que de juste trouver le terme le plus adapté, j'ai bien peur qu'un chercheur quelconque dont personne se souviendra a certainement inventé une pathologie qui me correspond. Non, je ne suis pas Jérome K Jérome dans Trois hommes dans un bateau, malgré tout j'aimerais bien avoir un animal de compagnie du nom de Montmorency et je suis certaine qu'il y a un pathologie qui me correspond faute d'avoir toutes les autres dans un traité de médecine.

Cela vous dirais le purgatoire? En France aujourd’hui il en faudrait du temps pour s’expliquer sur le sujet. “Les jeunes ne savent plus rien”. Je m’aventurerai à dire qu’ils en savent plus et qu’ils en sont terrifiés. Le savoir rend insensible et réduit l’humain. Tout cela parce que le savoir en question est mâché, consumé, involontaire: il n’est plus intéressant 

Comment ça déprimant? Mais non, voyons! C’est un renouveau. Il y toujours un intérêt encore faut-il le trouver et y croire. La croyance de nos jours doit aller en soi-même. Nous n’avons jamais été autant assisté, autant perdu alors qu’il suffit juste que l’on prenne un crayon ou que l’on tape sur un clavier et voilà qui est fait.

La présence d’esprit: voilà ce qu’il faut et l’intelligence qui n’est qu’un amoncellement de savoir. 

Ne jamais être enfermé et toujours être ouvert.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire