jeudi 6 mars 2014

FRENCH: Ecrivains à tous les étages

Je lis encore un nouveau blog en me demandant si le sommeil va arriver. Elle n'a pas du faire énormément de recherches pour en arriver à des conclusions comme les siennes.

Comme tout humain lambda ou autre quidam j'ai fait mon lot de recherches. J'ai pris du temps. J'ai vu. J'ai désappris. Chacun des grondements dans ma vie m'est familé. J'écris donc pour changer. Pour altérer, la vision et l'odorat de la vie qui est mienne.

Tout comme certaines personnes veulent faire du sport tous les jours, je veux écrire tous les jours comme pour huiler le mécanisme et miner l'amateurisme. Les jeux de mots et calambours sont un peu trop pour moi et je me cantonnerais aux lapalissades Elles sont joyeuses et me mettent en joie...


LA chose à ne pas faire cependant, c'est d'oublier. De ne voir dans l'écriture qu'un exutoire et pas un objet d'art que certains observent. Parce que si l'on oublie alors là! Tout fout le camp! L'art pour l'artiste seul est du gargarisme. Et je n'ai jamais beaucoup apprécié cette pratique immonde en fin ou pire! début de brossage de dents. C'est ici que je vous laisse pour aujourd'hui avec dans la bouche le goût amer de surplus de mots.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire