jeudi 17 octobre 2013

FRENCH: Ode à l'Oppression

J'ai la médiocrité en horreur! Je vomis l'execrable, je honis le "petit" pouvoir et j'oxis la bétise qui nous réduit à des extrémités absurdes, ridicules, stupides et bornées. Elle nous aliénise tyraniquement et se joue de nos petites faiblesses. 

On se change en masse informe et incapable. on était presque fort, intelligent et on se ratatine. On rentre, lamentable, dans notre coquille pour ne plus voir et surtout pour ne plus être vu. Alors,et seulement alors on est perdu, ou l'on se croit perdu. Mais cette pourriture que nous pensons être n'est que la morne réflection de ce qui nous fait mal et qui nous mène la vie dure.

Nous ne sommes pas parfaits, nous sommes bourrés de défauts. Nous n'avons parfois rien de l'étoffe dont les grands hommes sont fait. Mais nous sommes néanmoins des hommes et nous avons le même droit au même oxygène.

De l'air que diable! De l'air!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire